Salers AOP au lait cru (500g)

35,00 €
TTC

Salers, fromage au lait cru, fermier, AOP. 

Produit dans le Cantal.


Casher lépessah lamehadrine, au lait chamour milifné hah'aliva

Cacherout: Rav Wolff


ATTENTION PRODUIT VENDU A LA PORTION ET NON AU POIDS.

(Poids indicatif : entre 400 et 550 grammes)

Quantité
Rupture de stock

Le Salers, c'est quoi ?

Tout d'abord, c'est le nom d'une race de vache locale, magnifique, majestueuse, aux poils marrons épais et aux cornes particulièrement longues, et d'un superbe village d'altitude. Mais cela a donné le nom a un fromage de garde de la région. Pour faire simple, c'est une variété de cantal, mais au cahier des charges plus strict et plus précis.


Il s'agit donc d'un fromage au lait cru, à pâte pressée non cuite, comme le saint-nectaire et le cantal. Une meule de 45kg environ, cylindre de 45cm de haut, et de 45cm de diamètre environ portant une plaque rouge indiquant le lieu et la date de production. Il doit s'affiner de 6 mois à un an idéalement.

La couleur de la croûte est jaune d'or, avec des points plus clairs, et une fleur (l'aspect extérieur du fromage) rouge orange en fin d'affinage. La pâte est couleur crème, à texture granuleuse serrée. Le salers, très compact, a une pâte dense et ferme, dont le goût complexe est d'une qualité inégalée. Après 10 mois d'affinage, la pâte est encore très tendre au palais, où elle laisse une sensation humide un peu grasse. Son goût de noisette se transforme vite en un véritable bouquet floral, dû aux plantes des pâturages. C'est un fromage fort en goût, et à la pâte dure : il faut attendre 6h pour manger de la viande après! Si on laisse l'affinage se poursuivre 18 mois, le fromage est fendillé, et le goût est encore plus fort. Nous espérons tester ces 2 durées de vieillissement. La teneur en acide lactique élevée, testée aujourd'hui laisse penser qu'il tiendra jusque-là!

salers-aop-fermier